Le visa

papiers ambassade

papiers ambassade

Ultime étape avant de partir travailler aux États-Unis : l’obtention du visa. Le visa est un document délivré par l’ambassade des États-Unis qui va permettre d’entrer sur le territoire américain. Dans notre cas, il est valable pour une durée d’un an. Il est nécessaire d’obtenir un visa lorsqu’il s’agit de partir en stage ou travailler aux États-Unis par exemple. Lors d’un voyage touristique de courte durée, les voyageurs devront simplement remplir un formulaire en ligne avant de partir : l’ESTA.

Il existe de nombreux types de visas suivant la nature du séjour, et dans notre cas nous avions besoin d’un visa J-1 (Visitor Exchange). Certaines des démarches présentées dans cet article sont donc spécifiques à ce type de visa. Et je sais aussi, que vu que nous allons travailler pour un laboratoire fédéral, il y a certaines démarches dont nous étions exemptés. Donc concrètement, si vous venez de la même école que nous et que vous partez travailler au même endroit, cet article vous sera utile, pour les autres aussi mais méfiance tout de même ;)

Avant de songer à faire sa demande de visa, il est important d’avoir en sa possession deux éléments indispensables : son passeport biométrique et le formulaire DS-2019.

Vous vous dites sûrement, le DS-2019… C’est quoi ? Et bien je vais vous le dire !

(« Mylène, il sert à quoi déjà ce formulaire ? … Ah d’accord… » ^^)

Alors le DS-2019, c’est un formulaire qui vous est remis par l’entreprise (ou le labo dans notre cas) et qui permet de prouver que vous allez bien travailler aux États-Unis et que vous avez donc raison de faire une demande de visa. Et pour obtenir ce formulaire, il aura d’abord fallu que vous ayez (vive la conjugaison) envoyé à votre entreprise quelques informations pertinentes sur vous telles que votre numéro de passeport. Et c’est là qu’on se rend compte que faire sa demande de passeport à l’avance n’est pas une mauvaise idée.

Dernière étape avant de faire sa demande de visa, aller faire des photos. Attention le format des photos est diffèrent de celui des photos de passeport et les règles ne sont pas les mêmes.

Le formulaire DS-160

Vous vous êtes donc muni de votre passeport et de votre DS-2019, vous êtes maintenant prêt à remplir le DS-160. Le DS-160 est un formulaire en ligne qui recueille un certain nombre d’informations sur vous avant de prendre rendez-vous à l’ambassade. Le site permet d’uploader la photo qui se retrouvera sur votre visa et par la même occasion, de vérifier que celle-ci est valide.

Parmi les informations demandées par ce formulaire, on retrouve des renseignements d’ordre général (nom, prénom, sexe, date de naissance…), des renseignements sur le type de séjour que vous souhaitez faire (et donc le type de visa demandé), mais aussi des renseignements sur les entreprises dans lesquelles vous avez travaillé (les deux dernières il me semble) et bien sûr des informations se trouvant sur votre passeport et votre DS-2019. Il se termine par quelques questions permettant de s’assurer que vous voyagez avec de bonnes intentions (et non pas pour utiliser des armes chimiques, faire du trafic d’organes ou autres joyeusetés de ce genre). Une chose que l’on a remarquée est que le questionnaire varie un peu suivant que vous soyez un homme ou une femme. Il m’a par exemple été demandé des informations sur les lieux où je comptais séjourner durant mon voyage ainsi que les études que j’avais suivi.

Le remplissage du formulaire prend environ une heure et demi. On vous fournit un identifiant au démarrage de celui-ci qui doit permettre de laisser un formulaire en attente et de finir son remplissage plus tard. Le formulaire se termine par une page à imprimer comportant votre photo et votre identifiant. Ce document vous sera demandé à l’ambassade.

La prise de rendez-vous

Une fois que le formulaire est terminé vous devez prendre rendez-vous à l’ambassade des États-Unis à Paris (tout près des Champs-Elysées). Pour cela deux possibilités, soit appeler l’ambassade et fixer un rendez vous avec eux (apparemment la première chose que l’on vous demande dans ce cas est le numéro de votre carte de crédit pour payer les 14,50€ demandés par l’ambassade), soit passer par internet. Nous avons choisi la deuxième méthode car elle a l’avantage de permettre de consulter les créneaux libres à l’avance et de bien choisir son rendez vous (nous avons donc pu prendre deux horaires consécutifs). Il faut dans ce cas aussi payer une somme à l’ambassade mais qui n’est que de 14$. Dans notre cas, nous étions plutôt étonnés car nous avons pu avoir un rendez vous très rapidement (il y avait des créneaux libres des le lendemain). Apparemment, il y a des places réservées pour ce type de visa et on peut l’obtenir assez rapidement. Nous avons donc pris rendez-vous pour la semaine suivante.

L’entretien

La dernière étape est donc le rendez vous à l’ambassade. Plusieurs documents sont à apporter dont le passeport, le formulaire DS-2019, la page de validation du DS-160, les photos et une enveloppe chronopost d’une valeur de 25€ (il y a un distributeur d’enveloppes et un photomaton à l’intérieur de l’ambassade pour ceux qui auraient oublié ;) ). La première chose que vous demandera l’agent de sécurité à l’entrée est votre passeport ainsi qu’un récépissé du mandat compte versé à l’ambassade… Mais dans notre cas, travaillant pour le gouvernement, nous en sommes exemptés et il suffit de leur présenter le DS-2019 comme preuve. Le site de l’ambassade conseille aussi d’apporter tout un lot de documents qui permettront de convaincre l’officier consulaire que l’on ne souhaite pas immigrer définitivement aux États Unis et qu’on garde des attaches en France. Parmi ces documents on trouve par exemple le livret de famille, un acte de naissance, des relevés de comptes, une preuve d’emploi en France, des titres de propriétés etc… Mais aucun de ces documents nous a été demandé lors de l’entretien. Prenez-en quand même… au cas où…

Chère oui, mais rapide !

Chère oui, mais rapide !

Vient enfin le moment du rendez-vous. On se rend donc à l’ambassade (près de l’arrêt Concorde, dans une rue parallèle aux Champs-Elysées). Devant l’entrée on trouve un premier poste de sécurité qui jette un œil aux passeports et aux mandats comptes. Quand nous sommes arrivés, il y avait seulement deux personnes avant nous et malgré le fait qu’il y ait une demi heure entre nos deux rendez vous, nous avons pu rentrer en même temps dans l’ambassade. Ce qui est à la fois bien et surprenant lorsqu’on arrive à l’ambassade c’est que les agents de sécurité sont très sympathiques et passent leur temps à faire des blagues avec l’accent américain. Ça détend l’atmosphère et tout le monde est content :) (pas la même ambiance  qu’aux impôts). Le premier poste de sécurité nous envoie vers un second dans un petit bâtiment devant l’ambassade. On y trouve de nouveaux agents de sécurité (avec des nouvelles blagues) qui nous prennent nos téléphones portables et les objets interdits (comme le maquillage… de Mylène). Ensuite, ça se passe un peu comme dans un aéroport, on enlève sa ceinture et tous les objets métalliques et on passe sous un portique. On nous remet une brochure présentant nos droits et devoirs aux États-Unis, ainsi qu’une feuille indiquant les documents à placer dans l’enveloppe à remettre ensuite un officier à l’intérieur de l’ambassade. On peut ensuite pénétrer dans l’ambassade pour l’interview.

La première chose à faire en rentrant dans l’ambassade est de se diriger vers la borne face à soi et de prendre un ticket (comme chez le boucher). On rentre le type de visa pour lequel on est venu (non-immigrant dans notre cas) et on prend place dans une des deux salles d’attentes en regardant défiler sur un écran les numéros appelés aux différents guichets. L’ambassade est divisée en deux parties. C’est dans la première salle d’attente, directement sur la droite en rentrant, que l’on trouve un photomaton, un distributeur d’enveloppes chronopost, et quelques PCs où des gens impriment des documents manquants (et même certains qui remplissent leur DS-160). La seconde salle d’attente est entourée par des guichets devant lesquels des gens sont en train de remettre leurs documents ou de passer l’entretien. On reconnait facilement les guichets qui permettent de passer des entretiens car ils sont séparés de la salle par des grandes plaques transparentes.

On se place donc dans une des deux salles et on fixe alternativement les panneaux d’affichage et notre numéro de ticket pour savoir quand viendra notre tour. On profite du temps d’attente pour lire la brochure ainsi que les indications du papier donné par les agents de sécurité. On remplit son enveloppe avec les documents et on attend… Notre numéro est appelé assez rapidement. On se lève donc chacun notre tour pour aller vers le guichet indiqué sur le panneau et on remet notre enveloppe à l’hôtesse de l’autre côté de la vitre. Celle-ci demande le mandat compte (redire la même chose qu’à l’entrée), les photos (qu’elle nous rend directement), prends le DS-2019, et récupère la feuille d’instruction (malin, pas besoin de réimprimer). Elle prend ensuite nos empreintes digitales et on retourne s’assoir. On recommence alors à attendre notre tour en regardant à nouveau défiler les numéros. Ça va moins vite le deuxième coup, car il y a moins de guichets pour les entretiens que pour les documents. Vient d’abord le numéro de Mylène puis le mien (on est passé au même guichet en fait). Et là, ça va très vite. On dit bonjour et on comprend rapidement que l’entretien sera en anglais. On nous pose deux ou trois questions sur l’endroit où on va travailler, les études que l’on a faite et… Voilà. Moins d’une minute après, l’officier consulaire nous dit un truc qui a l’air de vouloir dire qu’on va recevoir le visa. Il nous rend le DS-2019 tamponné et nous souhaite une bonne journée. Ça va très vite :)

Deux heures après être entrés, nous voilà donc ressortis après avoir récupéré nos affaires et dit au revoir aux agents de sécurités. On espère avoir bien compris que c’était OK pour les visas et on profite du fait d’être à Paris pour faire quelques visites :) .

Petite visite de Paris

Petite visite de Paris

Grâce à l’enveloppe très chere mais très rapide nous avons reçu nos passeports avec le visa collé à l’intérieur dès le lendemain. Fin des papiers… Pour le moment ;)

Rendez-vous sur Hellocoton !

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


9 − 4 =