Conduire aux Etats-Unis

Qu’est ce qu’il est indispensable d’avoir aux États-Unis, que tous les américains possèdent en grand format et qu’ils commencent à utiliser autour de 16ans (14 ans dans certains États) ? La voiture bien sur !  Et ça y est nous avons enfin la notre. Et pour le coup, on a fait les américains en en prenant un gros 4×4 !

Les 10 choses à savoir sur les voitures et la circulation aux États-Unis

1) La plupart des voitures sont bien plus grosses qu’en France (4×4, pick-up, espaces, berlines...). Ce sont très majoritairement des boîtes automatiques et elles roulent à l’essence. Il est très rare de trouver du gazole à la pompe. Le bon point est que l’essence est vraiment moins chère qu’en France (moins d’un dollar le litre !).

2) Les voies de circulation sont bien plus grandes qu’en France. On trouve souvent des 2 fois 2 voies en centre ville et il n’est pas rare de rouler sur des portions d’autoroute à 2 fois 6 voies voire 8 voies !! C’est plutôt impressionnant et ça change de l’A75 !

3) On peut doubler par la gauche et par la droite. Du coup, mieux vaut être vigilant lorsqu’on est sur 8 voies…

4) On peut griller les feux rouges lorsqu’on tourne à droite. C’est plutôt surprenant au début mais on s’y fait très vite :) Il faudra juste faire attention de perdre cette habitude à notre retour

5) Il n’y a pas de priorité à droite. La règle dit que c’est au premier arrivé au stop de passer. C’est pas toujours évident quand on est à un croisement de 4 stops et que les gens veulent se croiser…

6) Les sorties d’autoroute sont la plupart du temps à droite comme en France mais sont parfois à gauche. Si on rajoute à cela le fait qu’il est possible de doubler de n’importe quel côté, c’est parfois un peu le bazar.

7) Le feu est de l’autre côté du carrefour et pas avant le carrefour comme en France. C’est parfois un peu perturbant et il faut faire attention de ne pas s’arrêter en plein milieu du carrefour !!

8) Les assurances sont assez chères (et encore plus pour les étrangers) et le système n’est pas vraiment le même qu’en France. Ici, il faut choisir le montant que notre assurance versera au propriétaire de la voiture que l’on cabosse pour la réparer mais aussi pour le soigner et soigner les autres passagers (dans le cas où on est fautif bien sur). Plus on augmente les seuils, plus l’assurance est chère bien entendu.

9) Si un bus scolaire a ses signes stops sortis, il est interdit de le doubler… Et de le croiser !! Il faut faire attention à cela car l’amende peut être salée.

10) Et enfin plus particulièrement pour nous qui travaillons sur un campus fédéral : une infraction sur un terrain fédéral donne le droit à une double amende :) ça fait plaisir le matin en allant au boulot.

Les démarches pour obtenir un permis américain !

Voici maintenant les étapes par lesquelles doivent passer des petits français pour conduire une voiture aux États Unis (après les 3 premiers mois autorisés).

Étant français, et vivant dans le Maryland, il n’est pas nécessaire pour nous de repasser entièrement le permis de conduire. En effet, il y un accord entre l’état du Maryland et la France pour avoir la réciprocité des permis. Il suffit pour nous de passer un petit test sur la sécurité routière : le Safe and Sober Test. Pour valider le test et obtenir son certificat (obligatoire pour obtenir le permis US), il faut tout d’abord valider quelques cours. Pour cela, il suffit d’aller sur un des sites certifiés par la MVA (Maryland Vehicule Administration) et de suivre environ 3/4h de cours en ligne principalement sur l’alcool, la drogue, la fatigue et les médicaments au volant. La plupart des informations qu’on retrouve dans ces cours sont évidentes, et il faut simplement retenir quelques informations utiles pour le test final tel que le taux maximal d’alcool autorisé. Ce qui est assez « amusant » dans ce cours est qu’ils disent qu’il ne faut pas prendre de drogue lorsqu’on conduit et pour cela ils font un exposé complet sur les différents types de drogue, leur histoire, comment on les consomme, leur petit nom auprès des consommateurs… M’enfin bref, tout ça pour dire qu’on est ensuite aller passer notre test dans un hôtel de la ville, et que c’était pas le devoir le plus difficile qu’on ait dû faire :) Il suffit de répondre à 20 questions sur une feuille de papier. Les questions sont faciles et il est autorisé de le faire avec une autre personne. Donc ça sert à rien d’essayer de parler discrètement à son voisin pour lui demander une réponse, vu que c’est autorisé !! Voilà, après avoir payer 40$ nous avons obtenu notre certificat avec 100% de bonnes réponses (enfin seulement 95 pour Mylène ;) , on va dire que ça rattrape les 100 points qu’elle avait d’avance au TOEIC…).

Ensuite, il suffit d’aller à la MVA munis de son petit certificat (et de quelques papiers supplémentaires habituels) et de faire sa demande de permis. La MVA garde votre permis français et le renvoie à l’ambassade. Enfin, le gars au guichet était pas tellement sur de ce qu’il allait lui arriver, mais ce dont il était sûr, c’est qu’on ne le reverrait jamaisAu revoir petit papier rose ! Un conseil, allez faire votre permis international avant de partir ! Ça vous fera gagner du temps et de l’argent ! (Les traducteurs agréés par la MVA demandent au minimum 50$ par permis…). Ce qui est bien, c’est qu’une fois que vous avez votre permis en poche, plus besoin de trimballer le passeport dans les bars ou les aéroports (pour les vols nationaux) !!!

Acheter une voiture aux États-Unis

Notre voiture !

Notre voiture !

Pour finir, on passe à l’achat de la voiture. Pour cela, les deux principales possibilités sont soit de passer par un revendeur, soit par craigslist (équivalent américain du bon coin). Les deux ont leurs avantages et leurs inconvénients. Une des choses importantes à regarder avant d’acheter une voiture est de savoir si elle a l’inspection de l’état dans lequel vous vivez. C’est l’équivalent du contrôle technique et il est obligatoire que la voiture le passe pour pouvoir l’immatriculer. Chaque état à ses propres critères d’inspection et il est obligatoire de faire passer l’inspection de son état pour l’immatriculation.

L’avantage de craigslist est que les voitures sont souvent moins chères. Mais attention aux mauvaises surprises ! Entre les gens qui ne se présentent pas au rendez-vous et ceux qui mettent seulement le côté droit de la voiture sur l’annonce alors que le côté gauche est tout amoché, c’est parfois une sacré perte de temps. En plus, la plupart des vendeurs ne font pas l’inspection avant de vendre leur voiture… C’est donc un risque à prendre et des frais à prévoir (100$ pour l’inspection plus les très probables réparations vu que l’état du Maryland a une des inspections les plus poussée).

Au contraire les voitures achetées auprès d’un revendeur sont souvent plus chères mais l’inspection est passée et les réparations faites. Un autre avantage est que ce sont eux qui vont à la MVA pour faire faire les plaques, ce qui est plutôt cool vu le temps qu’on peut y perdre. C’est l’option que nous avons choisi et pour le moment nous en sommes plutôt contents !

Voilà nous sommes maintenant prêts à nous lancer sur les routes américaines, à griller les feux et à doubler par la droite !! (Papa, Maman : promis on est prudents ;) ) Finis les week-ends à DC, direction de nouvelles contrées un peu plus lointaines telles que Baltimore et Philadelphie !!

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


4 + 6 =